top of page

La somnolence au volant : un danger insidieux à combattre

La fatigue au volant est un phénomène beaucoup trop répandu et souvent sous-estimé. Pourtant, ses conséquences peuvent être dramatiques : en France, elle est responsable d'environ 10 % des accidents mortels sur autoroute.

Comment lutter contre ce fléau et rester vigilant au volant ? Voici quelques conseils pratiques :


Avant de prendre la route :


  • Assurez-vous d'avoir suffisamment dormi. Un adulte a besoin en moyenne de 7 à 8 heures de sommeil par nuit. Si vous vous sentez fatigué, ne prenez pas le volant. Reportez votre trajet ou faites une sieste.


Évitez de conduire pendant les moments de somnolence accrue,
  • Évitez de conduire pendant les moments de somnolence accrue, c'est-à-dire entre 2h et 5h du matin et entre 13h et 15h.


  • Si vous prenez des traitements médicamenteux, vérifiez s'ils peuvent avoir un effet somnolent et, le cas échéant, ne conduisez pas.


Pendant le trajet :



Faites des pauses régulières.
  • Faites des pauses régulières. Toutes les deux heures, arrêtez-vous au moins 15 minutes pour vous dégourdir les jambes, marcher et prendre l'air frais.




  • Hydratez-vous et grignotez des aliments sains. La déshydratation et la faim peuvent accentuer la fatigue.


  • Maintenez une température agréable dans votre véhicule. Une température trop élevée ou trop basse peut nuire à votre vigilance.


  • Écoutez de la musique entraînante ou des podcasts stimulants. Cela vous aidera à rester concentré sur la route.


  • Parlez avec vos passagers. La conversation permet de rester éveillé et attentif.


  • Si vous sentez les premiers signes de fatigue (bâillements, paupières lourdes, difficulté à se concentrer), ne prenez aucun risque : arrêtez-vous immédiatement et faites une sieste.


En cas de somnolence intense :


  • Ne luttez pas contre le sommeil. Quittez la route dès que possible et trouvez un endroit sûr pour vous garer.


Faites une sieste de 20 à 30 minutes.
  • Faites une sieste de 20 à 30 minutes. Pas plus, car un sommeil trop long pourrait vous rendre groggy et ralentir vos réflexes.


  • Si vous ne parvenez pas à vous endormir, buvez un café et marchez un peu.



Enfin, n'oubliez pas que la meilleure arme contre la somnolence au volant est la prévention. En adoptant une bonne hygiène du sommeil et en suivant ces quelques conseils, vous réduirez considérablement les risques d'accident et contribuerez à votre sécurité et à celle des autres usagers de la route.


En plus de ces conseils :


  • Soyez attentifs aux signaux d'alerte de votre corps. Si vous baillez, que vos paupières deviennent lourdes ou que vous avez du mal à garder la tête droite, c'est que vous êtes fatigué et que vous devez vous arrêter.


Ne comptez pas sur la caféine ou les boissons énergisantes
  • Ne comptez pas sur la caféine ou les boissons énergisantes pour vous tenir éveillé. Leur effet est temporaire et peut s'avérer dangereux.


  • Si vous souffrez de troubles du sommeil, consultez un médecin.






En conclusion, la somnolence au volant est un danger réel qu'il ne faut pas prendre à la légère. En suivant ces conseils et en adoptant une conduite responsable, vous contribuez à sauver des vies.

3 vues0 commentaire

Comments


bottom of page